Normes Basiques de la Distillation

La distillation est utilisée par nombreuses applications, incluant la distillation des huiles essentielles et spirituelles. Nos alambics de cuivre sont parfaitement adaptés à ces applications, cependant ils doivent être pris les précautions pour éviter des blessures comme résultat de la négligence ou l'accumulation de mauvais résultats.

La distillation est une science chimique qui implique la séparation d'une substance chimique dans ses différents composants basée dans la différence du point d'ébullition de chaque fraction. Cela se fait en chauffant une mélange dans un pot de l'alambic, afin de que les fractions qui composent la mélange commence À s'évaporer, ceux-ci sont effectuées par un bras de connexion ou cou de cygne, au condensateur où elles sont réfrigérées et de revenir à leur état liquide.

L'alcool éthanol commence à s'évaporer à partir de 78.3ºC et 100ºC. les composants plus volatils ou les fractions avec un point d'ébullition inférieur aura tendance à s'évaporer en premier, afin que les vapeurs résultant seront plus enrichie par les éléments avec un plus faible point d'ébullition. Un produit fermenté, peut être composé d'éthanol, d'autres alcools supérieurs tels comme le méthanol et aussi l'acétone, divers esters, de l'eau et furfurals. Les éléments plus volatiles tels comme l'acétone, du méthanol et les différents esters son indésirables ; le méthanol par exemple a été connu pour causer de la cécité. Jeter la première partie du distillat, de cette façon vous vous débarrasser du méthanol. Séparer et éliminer les premiers 50 ml de chaque 25 litres de distillat, si on utilise un alambic avec colonne à reflux ou 100 ml de chaque 20 litres de distillat si on utilise un alambic traditionnel pour distiller.

Le résultat d'une distillation est divisé en trois parties dans l'ordre suivant : têtes, cœurs et queues. La meilleur et la plus souhaité partie de la distillation est obtenue a partir du cœur. Les points de coupage doivent être déterminés entre les têtes, cœurs et queues. L'art de distiller réside en savoir le moment de commencer à recueillir les cœurs et quand s'arrêter. Distillateurs expérimentés utilisent leurs sens pour déterminer les points de coupage. Ils contrôlent le goût et l'odeur des têtes, généralement ont un goût très fort et sont malodorantes. Les parties des cœurs (l'éthanol) doit être totalement transparent et inodore. Les queues contiennent une grande quantité de fractions avec des points d'ébullition plus élevé, comme quelques alcools et furfurals. Ce mélange peut gâter le goût de l'esprit si la collecte est trop longue. Les points de coupage pour les queues peuvent être identifiés par le goût, l'odeur et la couverture nuageuse laiteux du distillat. Pour savoir les distinguer on ramasse quelques gouttes sur le dos d'une cuillère de temps en temps et vérifier le gout et sont aspect. Normalement, les queues sont gardées pour être additionnées dans la distillation suivante car ainsi nous récupérons une quantité considérable d'éthanol.

Les points de coupage peuvent être établi en fonction de la température (voir notre thermomètre en laiton) ou utilisant un alcoomètre. Les lectures de la température peut être ne peuvent pas déterminer le point de coupage avec la plus grande exactitude, peuvent aider a déterminer la final d'une distillation complète. Par exemple quand la température du vapeur atteint 98ºC la plus part de l'alcool a déjà été distillée et il devient inutile de poursuivre le processus de distillation. Le pourcentage dans le quel on fait le coupage, dépend de la saveur que le distillateur désire obtenir, et le genre du produit distillé. En règle générale pour les fruits fermentés, les points de coupages pour les queues doit être de 25% d'alcool et pour fermentés a base de céréales, est 18%. Ce n'est pas une règle stricte, et le distillateur doit alterner ces valeurs pour obtenir le profil désiré. Dans la plupart des distillats doubles, pour purifier les résultats des distillations et élever le pourcentage d'alcool. Une deuxième distillation aussi peut être faite à partir de 60%. Pour les céréales le point de coupage doit être établi a les 58% ou plus.