Technique Jointures Rivetées

Un rivet est un petit élément d'assemblage en métal utilisé pour fixer les pièces métalliques lisses. Il possède une forme cylindrique et deux têtes forgées (une qui est faite lors de la fabrication du rivet et l'autre qui est fabriquée avec la chaleur lors de l'insertion du rivet). Cette technique de jointure de pièces effectuée par ces fixateurs cylindriques, insérés dans les orifices, date de l'époque égyptienne.

Les égyptiens ont développés le travail du métal d'une manière impressionnante. Au long de l'Histoire de l'Égypte, les mêmes forgerons, qui travaillaient les métaux précieux, travaillaient également le cuivre et le bronze.

Tout l'Égypte possédait avec bon goût un miroir à main en cuivre poli, en bronze ou en argent. Des jarres en cuivre et des bassines pour laver à la main ont été trouvées dans les tombes. Les bassines et les jarres étaient en cuivre martelé (faits à partir de feuilles de cuivre). Les becs étaient fondus dans les moules et unis aux objets par des rivets en cuivre. Toutes les pièces décoratives étaient faites avec du cuivre martelé. Toutes les parties qui composaient la pièce étaient martelées séparément et ensuite unies par des rivets en cuivre ou fixées dans un noyau solide vu que la soudure n'avait pas encore été inventée. Les feuilles de cuivre martelé étaient transformées en statues dont les parties étaient unies avec des rivets en cuivre. Une statue égyptienne du pharaon Pepi I, exposée au Musée du Caire, est un exemple extraordinaire du travail qui a été développé.

Les jointures des parties métalliques sont nécessaires dans toutes les constructions et constituent une partie critique de la conception des pièces.
Les rivets sont utilisés dans la plupart des constructions métallurgiques, y compris dans la construction d'avions, d'embarcations, de moteurs à vapeur, etc. Ces jointures (les rivets) ont donné des preuves de confiance et d'un excellent service.
Actuellement, la soudure a presque remplacé les rivets dans l'union des jonctions dans la production d'acier brut.

Depuis que les Maures ont introduit dans la Péninsule Ibérique les Alambics et les « Alquitarras » (alambics sans serpentin), les rivets ont été utilisés dans leur construction. C'est la méthode traditionnelle de jointure des différentes parties qui constituent l'alambic. Cependant, même si actuellement de nombreux alambics sont soudés, les anciennes générations ainsi que de nombreuses autres personnes préfèrent les alambics avec des jointures rivées. 

Cette méthode traditionnelle qui consiste à unir les trois parties qui constituent l'alambic (base, ventre et tête) ont été améliorées au long des années. Une solution d'huile de lin (huile de lin mélangé avec d'autres ingrédients naturels) est appliquée à l'intérieur de toutes les jointures pour que la chaudière soit totalement imperméable. De plus, nous vous conseillons de faire une distillation avec de l'eau propre et de la farine de seigle (voir Nettoyage et Entretien) afin de retirer l'huile de lin en excès utilisé pour sceller toutes les sorties possibles de vapeur. Si cette solution résiste sur les parois de la chaudière après une distillation, NE LA GRATTEZ PAS, car vous risquez d'ouvrir une fente dans votre chaudière. L'excès de la solution disparaîtra dans les distillations suivantes. De plus, le reste de la solution qui a été laissé dans la chaudière n'affectera pas ou n'influencera pas quelconque distillat.

Une brochure vous sera envoyée après l'achat avec tous les procédés de nettoyage et les instructions basiques détaillées.