250 L Récipient Bain-Marie

4913

Nouveau

1 431,65 €

- 5%

1 507,00 €


Description rapide:

C’est une alternative qui permet de remplacer la plaque-tampon à moût en cuivre car, à cause de ses caractéristiques, elle est incapable de maintenir la substance organique délicate vu qu’elle est perforée et que la substance passe à travers ses orifices.

Plus de détails


Quantité:

Ajouter à la liste de souhaits

Les distillateurs de fruits savent que la substance qu’ils sont en train de distiller ne peut pas être en contact direct avec la chaleur dû à la haute concentration de sucre des fruits. Si cela arrive, la chaleur va caraméliser le sucre, ce qui donnera au produit final un goût de brûlé. Cet inconvénient pourra être évité à l’aide d’un récipient de Bain-marie (du Latin balneum Mariae, utilisé par les alchimistes). La chaudière est placée à l’intérieur d’un récipient d’eau. Cette méthode est idéale pour les matières semi-liquides, les fruits ou encore les substances organiques délicates, vu qu’ils sont chauffés avec de l’eau bouillante et qu’ils ne sont pas en contact en direct avec la flamme.

Finalement, un support en laiton flexible est fourni afin d’éviter que l’alambic flotte dans l’eau. Il est constitué par une espèce d’anneau central que l’on installe sur le collier de l’alambic et par des extensions flexibles qui devront être reliées aux poignées en laiton de l’appareil pour le maintenir à l’intérieur de l’eau.

* Totalement fabriqué en cuivre;
* Soudure en laiton pour garantir l’imperméabilité
* Poignées en Laiton
* Plateau en arc perforé et soudé au fond du récipient qui évite le contact direct entre l’alambic et la source de chaleur

Consultez également le témoignage de notre client sur la Technique du Bain-Marie:

"Dear Sirs, I am writing to report that my first distillation, of a strawberry fermentation was a complete success. I used the Bain Marie technique (water bath) setting the copper vessel onto the rim of a 60L soup pot half full of water. So the contents of the copper vessel are basically steamed at 100°C. No burning and no need for straw, etc. No need to seal the water bath, It is a snug fit and no steam leaks out. But in case pressure builds up too much, it can relieve itself easily without exploding (the copper pot just lifts up). I never noticed this however, or any steam escaping. [Prior to this first distillation, I did distill a batch of plain water to be sure everything was cleaned out. This was a good idea I think because there was still a little residue and smell of the joint glue after the first cleaning with rye flour slurry, etc.] I distilled about 22L of strawberry mash with about 12% alcohol (achieved with the addition of about 2 kg sugar to the berries). The distillate was about 66% alcohol. From the "middles" I made 3L of 40% spirit, which is very delicious. Left over another 2L of good heads and mostly tails to redistill. I threw out the first 150ml of heads. Everything worked great. It took about 4 hours for the whole thing to heat up, but after that, less than 3 hours to distill the whole batch. The nice thing about the Bain Marie technique is that it self regulates the temperature. The flame is high, and water always boiling, but never overheats the copper vessel I will keep you informed of my next trial, probably pears. And then in November Grappa! For the grappa, I will probably try the traditional method with straw and water or the copper sieve tray. Best regards"
- R.A.H. - 2006-05-12

    Épaisseur2 mm
    MatérielCuivre
    Poids6.9 kg
    VernisNon
    Hauteur x Diamètre480 mm x 690 mm